Modèle T3-1 (Torpédo 3 places)

Torpédo 3 places décalées ou avec strapontin

Désignation du modèle: T3-1

Surnom: "Faux Trèfle"

Description:
La carrosserie se base également sur une structure en bois, sur laquelle les tôles préformées étaient clouées. L’arrière était plus arrondi que celui du torpédo 2 places. Le véhicule avait également une seule porte qui se trouvait du côté passager et s’ouvrait vers l’avant. Sur le modèle à "conduite à droite" elle est située à l’opposé. La charnière était invisible. Les vibrations de la porte étaient absorbées par une fermeture conique pré cintrée. La roue de secours était fixée du côté du conducteur (intérieur de la jante visible), et munie d’un pneumatique.

Image 1: Modèle T3-1 avec siège en position arrière.

Le siège conducteur était fixe. Le siège passager monté sur deux rails ronds pouvait être déplacé d’avant en arrière. La carrosserie était prévue pour une plus grande place. A l’avant il y avait un strapontin pliable qui était monté lorsque le siège passager était en position arrière. La malle arrière était située derrière le siège conducteur. Elle était accessible par le haut et fermée par un couvercle. Les marchepieds en aluminium peint en noir étaient renforcés dans le sens de la longueur par des rainures polies. Les ailes et l’habillage du cadre étaient en tôle émaillées noires. Les quatre ailes avaient des bordures.
Les phares étaient réglables par une barre nickelée. Il était possible de faire fonctionner les feux en position ou en phares.

Image 2: modèle T3-1 vu du dessus

L’intérieur était garni de pochettes. Au sol il y avait un tapis-brosse. Le tableau de bord en aluminium bouchonné avait quelques instruments.

La T3-1 était basée sur un châssis C3 avec un empattement de 2.35 m. Le marchepied en aluminium mesure 170 x980 mm. Le pare brise était réglable. L’axe était dans le tiers bas de la fixation.
La capote était montée sur un arceau unique fixé par axe et recouvert par une étoffe étanche. Les arceaux étaient en métal.

 

Production d’octobre 1923 à septembre 1924

"Le faux Trèfle", comme l’appelaient les français, n’était fabriqué qu’à environ 3200 exemplaires, selon renseignements fournis par le Musée de La Clayette [B4] .

Image 3: Modèle T3-1 avec strapontin déployé

Au début, le véhicule était équipé de pneumatiques haute pression (700 x 80). A partir de juin 1924 tous les véhicules étaient équipés de pneumatiques basse pression "confort" (715 x 115) et de jantes à talon correspondantes.

Le "Faux Trèfle" était livrable en bleu canon, rouge excelsior, brun havane. Les jantes, ailes, phares etc étaient noires. La nuance exacte des couleurs bleu canon et rouge excelsior n'est actuellement pas connue avec certitude.

Couleur Protection des surfaces Parties concernées
 
 
Couleur noir Ailes, bavolets, jantes, cadre et montants du pare brise, plaque minéralogique, rebord de caisse
     
Couleur rouge bordeaux, bleu, brun (havane) Carrosserie, capot du moteur
 
 
Simili cuir noir Siège, dossier, intérieur, pochettes
 
 
Nickelé Calandre de radiateur, partie des phares, barre et supports des phares, colonne de direction, bouchon de réservoir, enjoliveur derrière capot moteur, fixation capot moteur.